image menu
  1. Accueil
  2. News-Actualités
  3. Société
  4. Ici...

Marche pacifique contre la hausse du prix de l'électricité et pour la libération des activistes

image : Marche pacifique contre la hausse du prix de l'électricité et pour la libération des activistes

Elle était annoncée depuis plus de deux semaines, la marche du Collectif « Nio Lank Nio Bagn » s'est bien déroulée ce vendredi 13 décembre 2019 à la Place de la Nation (ancienne place de l'Obélisque). Des centaines de personnes sont venus répondre à l'appel pour ensemble dénoncer deux faits particulièrement. La première est la hausse du prix de l'électricité qui touche actuellement la majeure partie des ménages Sénégalaises et la seconde lui est étroitement liée car elle concerne la mise en prison des activistes qui avaient manifestés devant les grilles du palais de la République pour dénoncer cette hausse du prix de l'électricité.

Regroupant plus de trente organisations de la société civile, le Collectif « Nio Lank Nio Bagn » s'est illustrée aujourd'hui par une grande diversité. Etudiants, hommes politiques, rappeurs, journalistes, jeunes et personnes du troisième âge, tous étaient fortement représentés à la Place de la Nation pour dire non au gouvernement, non à sa politique de hausse, non à l'emprisonnement arbitraire de Guy Marius Sagna, du Dr Babacar Diop et autres confrères.

Interrogé par ses collègues journalistes, Ahmed Aïdara qui est venu participer à la marche pacifique, rappelle que son métier de journaliste, ne l'empêche pas de s'engager pour une cause aussi noble car après tout lui aussi paye sa facture d'électricité à la fin du mois.

"Mon message est que les charges mises sur le dos du consommateur sont très lourdes et si nous ne le manifestons pas, cela ne va pas s'arranger. la hausse a commencée par le gasoil et c'est a partir de ce moment que nous les consommateurs on a commencé à le ressentir. Que le président écoute le cri du peuple... les gens n'en peuvent plus, ils étouffent surtout les plus démunis. Que le président écoute le cri du peuple, un président doit écouter le cri du peuple" a partagée une maman du troisième âge au micro de nos confrères de Seneweb.

"Nous sommes là pour dire non à cette augmentation du prix de l'électricité mais surtout pour dire qu'on doit libérer les Guy Marius Sagna, le Dr Babacar Diop et les autres... que celui qui est derrière son écran à regarder sache que nous sommes là non pas pour nos intérêts personnels mais pour les intérêts de tous les Sénégalais" c'est le message de Simon rappeur engagé et membre du mouvement Y'en a marre qui était aussi présent à la Place de la Nation.

La Rédaction de Guestoul

Les dernières actualités